CHARLES Léo

Coordonnées  

GREThA UMR - CNRS 5113
Université de Bordeaux
Avenue Léon Duguit
33608 PESSAC CEDEX
Bureau F346b
Tél : 05 56 84 40 73

leo.charles@u-bordeaux.fr

Titre de la thèse  

Protection, Spécialisation et Croissance Economique durant la Première Mondialisation (1846-1913)

Directeur de thèse  

Co-directeur de thèse  

BECUWE Stéphane

Date de début de la thèse  

10/2012

Thèmes de recherche  

  • Histoire Economique
  • Commerce international
  • Protectionnisme et Croissance
  •  

Enseignement  

  • 2016-2017 : - Principes de la macroéconomie, Licence 1 Economie-Gestion (TD)
  •                        - Economie internationale, Licence 3 AES (TD)
  •                        - Macroeconomic issues, Master 2 Economic Affairs (cours magistral)
  • 2015-2016 : - Principes de la macroéconomie, Licence 1 Economie-Gestion (TD)
  •                        - Economie internationale, Licence 3 AES (TD)
  • 2014-2015 : Principes de la macroéconomie, Licence 1 Economie-Gestion (TD)
  •  
  • 2013-2014 : - Principes de la macroéconomie, Licence 1 Economie-Gestion (TD)
  •                        - Macroéconomie, Licence 2 AES (TD)
  •  
  • 2012-2013 : Economie Générale et Méthodologie, Diplome Universitaire "passerelle" (étudiants chinois)

Responsabilités collectives  

  • Représentant des doctorants à l'école doctorale "Entreprise, économie et société" (ED. 42)

Présentation/résumé de la thèse  

La découverte par Paul Bairoch d’une corrélation positive entre droit de douane et croissance économique au XIXème siècle a ouvert un débat vif entre les économistes. Ce « Tariffs-growth paradox » ou « Paradoxe Bairoch » vise à identifier la corrélation existante entre protectionnisme et croissance économique au cours de la première mondialisation (1846-1913). Malgré de nombreuses études divergentes, il semble de plus en plus admis par la littérature économique que le signe positif de la corrélation persiste pour le XIXème siècle. Ainsi, les contributions les plus récentes cherchent donc à comprendre pourquoi et dans quelles conditions le protectionnisme favorise la croissance économique. Pour ce faire, des études sectorielles et en termes de protection effective sont menées sans pour autant être totalement satisfaisantes. En effet, il n’existe pas à l’heure actuelle de base de données suffisamment développée (notamment en termes de désagrégation), ce qui empêche d’aller au bout de ce type de démarche. Notre projet de thèse se propose donc de répondre à ces différentes attentes. Dans un premier temps, nous proposons de construire deux nouvelles bases de données qui regroupera les flux d’importations, d’exportations et les droits de douanes imposés de la France et de la Suisse vers l’ensemble de leurs partenaires économiques lors de cette première mondialisation. Le choix de ces deux pays aux caractéristiques économiques différentes permet de comparer deux types de protectionnisme différents et leurs effets sur la croissance économique. En effet, la France est un grand pays industrialisé qui a fait le choix de la protection des secteurs traditionnels tels que l'agriculture ou le textile. La Suisse, petit pays "en émergence" a pour sa part fait le choix d'un protectionnisme modéré et sélectif visant la modernisation et l'émergence de nouvelles industries.

Dans un second temps, cette thèse tente d'expliquer les différences de performances commerciales entre la France et la Suisse en analysant les types de protectionnisme mis en place et leur influence sur les spécialisations des deux pays. Le chapitre 1 propose donc une revue de la littérature théorique pour comprendre le lien entre politique commerciale et spécialisation. Le chapitre 2 dresse l'histoire de la politique commerciale en France et en Suisse ainsi que de la mise en place de statistiques économiques comme support de la politique commerciale. Le chapitre 3 étudie la spécialisation en France et en Suisse sous trois aspects: le type, la nature et la dynamique. Le chapitre 4 étudie les mesures protectionnistes adoptées dans les deux pays : quelles industries ont été protégées? Comment cette protection a-t-elle évolué dans le temps? Enfin, le chapitre 5 utilise la méthode de Granger pour étudier le sens de la corrélation entre le protectionnisme et la spécialisation.

Selon nos premiers résultats, il semblerait que la France, sous l'influence des lobbies, a favorisé une protection des industries traditionnelles, ce qui a maintenu une structure de spécialisation peu adaptée à la demande mondiale. La Suisse au contraire a favorisé un protectionnisme modéré et sélectif, visant de jeunes industries motrices pour le reste de l'économie, ce qui a vraisemblablement favorisé la croissance économique.

Participation à des projets de recherche  

  • Assistant de Recherche (Research Assistant) pour le projet "Firm Dynamics and Productivity Growth During the Industrial Revolution", financé par la National Science Fundation (NSF, USA), sous la supervision des professeurs Reka Juhasz (Columbia), Mara Squicciarini (Northwestern), and Nico Voigtländer (UCLA).

Réseaux, collaborations de recherche  

- Membre de l'Economic History Society (EHS) depuis 2014. - Décembre 2013: membre de l'équipe de préparation de M. Olivier Serra pour l'épreuve de leçon de 24h de l'agrégation du supérieur en histoire du droit, option Histoire Economique. Sujet: "La dévaluation monétaire de l'Antiquité à nos jours".

Communication  

  • « Are partners too distant? French difficulties on new long distance markets (1850-1913). Economic History Society annual conference, 27 au 29 mars 2015, University of Wolverhampton (Telford). http://www.ehs.org.uk/dotAsset/fad24ab2-e591-4366-8544-666a0c3e966e.pdf
  •  
  • « What drove the economic growth during the nineteenth century? The case of Switzerland's specializations (1885-1913) ». Economic history Society annual conference, 28 au 30 mars 2014, University of Warwick. http://www.ehs.org.uk/dotAsset/69259196-c3a0-4e6a-baad-7fbbddf49805.pdf
  •  
  • « L'histoire économique : entre mythes libre-échangistes et réalités empiriques ». 6ème rencontres "Actualité de Marx et nouvelles pensées critiques", 6 décembre 2013, Bordeaux.
  •  
  • « Did France really miss the boat during the first globalization ? ». 2ème séminaire du GREThA, 20 Septembre 2013, Bordeaux.
  •  
  • « Why did Switzerland succeed? An analysis of Swiss specialisations (1885-1905) ». Colloque international “Les politiques commerciales en Europe 1850-1913”, 21 et 22 mars 2013, Bordeaux.
  •  
  • « The bad insertion of France in the first trade globalization » (Avec B. Blancheton et S. Becuwe). Colloque international “Les politiques commerciales en Europe 1850-1913”, 21 et 22 mars 2013, Bordeaux.
  •  
  • « International trade and customs tariffs during the first globalization (1846-1913) : a new database ». 20th IACM conference, September 28th 2012, Rotterdam.
  •  
  • « Le commerce intra-branche de la France en perspective historique : une approche empirique (1850-1913) » sous la direction de M. Blancheton et M. Becuwe. Mémoire de Master 2 recherche (2012).
  •  
  • « Le rôle des institutions dans la bonne tenue des politiques commerciales, réflexions autour du paradoxe de Bairoch (1850-1913) » sous la direction de M. Blancheton. Mémoire de Master 1 (2011).

 

Publication  

1. Working papers

 

2. Revue à comité de lecture

  • Becuwe S., Blancheton B., Charles L. (2013), "Les grandes tendances du commerce extérieur français pendant la première mondialisation", Economies et Sociétés, Série "Histoire économique quantitative", AF, n°47, 9/2013, p. 1515-1537.
  •  
  • Charles L. (2013), "Le "miracle" suisse: une analyse des spécialisations industrielles (1885-1905), Economies et Sociétés, Série "Histoire économique quantitative, AF, n°47, 9/2013, p. 1605-1620.

3. Projets en cours

  • Becuwe S., Blancheton B., Charles L., Clément M. (2015), "Asymmetric influence of distance on French international trade (1850-1913): A comparison with Germany", En révision dans European Review of Economic History
  •  
  • Charles L. "Specializations in France and Switzerland in the nineteenth century: evolution of trade patterns and growth models". En révision favorable dans Economic History Review