24 Septembre – Séminaire: Guillaume Pouyanne

12 h30 Salle Manon Cormier, Pessac

Organisé par GREThA – programme 2

Ville et mobilite durable : 30 ans de controverses

Il y a exactement trente ans paraissait un article séminal, présentant ce qui sera connu par la suite comme « la courbe de Newman et Kenworthy » (Newman et Kenworthy, 1989). Cette courbe, qui relie de façon inverse densité urbaine et consommation d’énergie pour les transports, sera à l’origine d’un courant de la littérature marqué par des controverses très vives. Ce travail réinterprète 30 ans de littérature sur les liens unissant forme urbaine et mobilité, en faisant référence au concept de « révolution scientifique » proposé par Thomas Kuhn. C’est, en effet, à un véritable « changement de paradigme » que nous assistons, impulsé par la montée en puissance du développement durable et opposant, dans une « tension essentielle », les « Anciens » et les « Modernes ».

Dans un premier temps, les débats scientifiques s’articulent autour de 1. La notion d’étalement urbain, « cible mouvante » échappant à toute tentative de définition consensuelle, et de 2. La nécessité de planifier le développement urbain, qui soulève plus généralement la question du mode optimal de régulation des actions économiques. Dans un deuxième temps, la littérature s’oriente davantage vers un effacement de la controverse au profit d’un agenda de recherche plus empirique, et de tentatives de construction d’un cadre théorique explicatif. Dans les années 2000 et 2010 enfin, le champ de recherche est devenu plus consensuel, et les points de désaccord portent davantage sur des questions techniques.

Cette littérature très abondante a également inspiré la sphère politique. Dès les années 1990, on assiste à une inversion radicale des principes de la politique de transport urbain, combinée à l’irruption d’un nouveau modèle inspirant la planification urbaine, la Ville Compacte.

Cette contribution, issue du mémoire d’HDR de l’auteur, met en cohérence l’ensemble de cette littérature. Elle en retrace l’évolution intellectuelle, la place prise par les principaux protagonistes de la controverse, pour raconter une histoire et – qui sait ? – écrire l’Histoire.

Localisation de l’événement