Programme 3 (IDM)

Inégalités, Développement, Mondialisation (responsable: Matthieu Clément)

Le programme IDM (« Inégalités, Développement, Mondialisation ») s’attache à l’analyse des inégalités, des comportements individuels, des problématiques de développement économique et social et de la mondialisation. Ce programme de recherche regroupe environ quinze chercheurs et enseignants-chercheurs ainsi que plus d’une vingtaine de doctorants et post-doctorants. L’originalité des travaux de recherche réalisés par les membres du programme réside dans la pluralité des outils méthodologiques mobilisés, ceux-ci relevant à la fois de l’économie théorique (économie comportementale, théorie du choix social, modélisation macroéconomique, microéconomie de l’incertain, philosophie économique et éthique, etc.) et de l’économie appliquée (micro- et macro-économétrie, méthodes d’évaluation d’impact, analyse en réseaux, etc.). De plus, la place importante des travaux en histoire économique permet d’apporter un éclairage original sur les problématiques économiques analysées (notamment en matière d’analyse de la mondialisation).

Une grande partie des recherches menées dans le programme IDM met l’accent sur les spécificités des économies en développement. Ces spécificités sont analysées sont l’angle macroéconomique (mondialisation, commerce international, changements productifs et distributifs, développement durable, etc.) et microéconomique (secteur informel, pauvreté, inégalités et stratification sociale, développement agricole, protection sociale, santé et nutrition, migration, comportements des ménages face aux risques, usage des nouvelles technologies, etc.). De plus, nombre de ces travaux s’inscrivent dans une démarche de recherche pluridisciplinaire (sociologie, anthropologie, santé publique, agronomie, philosophie, science politique, etc.). L’évaluation des politiques de développement occupe également un rôle central, avec une ouverture affirmée sur l’expertise et la recherche-action. En outre, les terrains d’étude sont très diversifiés : Afrique (Sénégal, Ethiopie, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Madagascar, etc.), Amérique Latine (Brésil, Colombie, Mexique, etc.) et Asie (Chine, Inde, Népal, Vietnam, etc.).

Le programme IDM se structure autour de trois axes de recherche :

  • Axe 3.1. Normes, comportements et décisions ; Ethique et inégalités (responsable: Emmanuel Petit)
  • Axe 3.2. Dynamiques de développement et conditions de vie (responsable: Eric Rougier)
  • Axe 3.3. Histoire économique : Echanges internationaux et mondialisation financière (responsable: (Samuel Maveyraud)

Les chercheurs du programme IDM ont noué de riches collaborations avec des institutions variées telles que l’Agence Française de Développement (AFD), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’Institut Français de Pondichéry (IFP), l’International Food Policy Research Institute (IFPRI), Orange Lab, etc. Ils sont également régulièrement impliqués dans des projets de recherche novateurs (Projets Région, ANR, AFD, etc.). L’animation scientifique du programme s’articule entre autres autour d’une politique doctorale ambitieuse, de séminaires réguliers et de haut niveau, de workshops et d’une conférence organisée tous les deux ans et visible à l’échelle européenne dans le champ de l’économie du développement (GREThA Development Conference).

Mise à jour le 29/01/2019